Profiter de vos tricots en laine ou cachemire le plus longtemps possible

 

Photo Care By Me

 

La fin de l’hiver approche et les températures plus clémentes qui nous incitent à délaisser nos pulls et cachemires pour des cotons légers. Mais simplement les plier avec précaution dans notre garde-robe en imaginant qu’ils seront bien protégés jusqu’à l’hiver suivant ne suffit pas.
Nous avons presque tous eu l’expérience malheureuse d’enfiler notre pull favori en laine ou en cachemire et de constater qu’il était parsemé de minuscules petits trous créés avec assiduité pendant que nous bronzions sous le soleil estival.
Pour éviter que les mites ne ruinent vos vêtements, voici les étapes-clés qui vous permettront de prolonger la vie de votre collection de maille et vous assurer que vos pulls et cardigans garderont leur douceur et aspect d’origine pour les années à venir. »

Le lavage

 

 

Les mites sont attirées par les résidus de la transpiration et les huiles corporelles laissées sur un pull lorsque nous les portons. Le premier geste à faire impérativement avant de ranger vos articles en maille pour un certain temps est de les laver soigneusement avec un shampoing doux pour laine et cachemire. Il nettoiera, adoucira et rafraîchira vos articles. Pensez à nettoyer soigneusement vos articles en coton ou synthétiques amenés à cotoyer vos laines et cachemires . Les mites ont un goût sûr et se penchent en priorité sur les matières fines et naturelles, et donc sur les plus beaux pulls. Mais elles s’intéressent aux fibres textiles en général, surtout si elles sont stockées ensemble.


Le pliage

 

  • Préférez le pliage sur étagère ou dans une commode à tiroirs à la penderie sur cintre aussi moelleux soient-ils. Suspendre la maille risque de la déformer, de l’allonger, et de laisser apparaître la marque du cintre au niveau des épaules.
  • Replier les bras d’un pull vers l’intérieur puis le bas du pull en deux vers le col permet d’éviter la marque de pliage au milieu du dos après plusieurs semaines de repos. L’idéal étant de plier la maille dans un papier de soie.

Pochette en coton

 

Lorsque vous entreposez vos pulls ou gilets pendant de longues périodes, en été par exemple, il est vivement conseillé de les placer dans des pochettes en coton , en lin, ou en non-tissé qui laissent l’air circuler naturellement, contrairement au plastique qui retient l’humidité à l’intérieur du sac… avec les conséquences que l’on imagine sur la maille. Tout particulièrement important sous les climats chauds et humides. Les mites auront plus de difficulté à atteindre leur but si les sacs ou pochons sont correctement fermés par un zip ou à défaut, repliés sur eux-mêmes en guise de rabat.

L’environnement

 

Stocker vos vêtements en laine et cachemire dans un environnement frais et sec dissuade également les parasites. Préfèrez les étagères et armoires laissant passer un filet d’air plutôt que les contenants hermétiques tels que boîtes de rangements en plastique rigide si elles ne possèdent pas de soupapes d’aération.

L’ennemi n°1

La Tineola Bisselliella est l’ennemi principal de vos pulls et mailles pendant la saison estivale. Magnifique nom latin mais beaucoup moins agréable d’entendre parler de mites, nom commun pour ces animaux sauvages vivant dans les arbres, et adorant notamment les tilleuls. La verdure est propice à leur présence mais il n’est pas rare d’en trouver également en appartement urbain, cachés sous un tapis ou un pli de rideau. Si le petit papillon gris est totalement inoffensif, les larves pondues par la femelle font par contre de sérieux ravages. Elles peuvent endommager un tricot en laine ou en cachemire en un minimum de temps.

Anticiper son arrivée

 

  • Préparer vos placards et étagères dans lesquels seront placées vos mailles pendant l’été en les nettoyant à l’eau chaude savonneuse additionnée éventuellement de vinaigre blanc.
  • Nettoyer vos mailles et cachemires soigneusement comme vu précédemment.

Dissuasion naturelle

 

  • Produit chimique s’il en est, les insecticides et anti-mites du commerce peuvent avoir un effet néfaste sur votre maille et sur votre santé.
  • Les mites détestent les odeurs et parfums de toutes sortes. Déposer quelques gouttes d’huile essentielle de lavande, d’eucalyptus ou de thym sur un disque de coton, une pierre ponce, ou un morceau de bois diffusera un parfum qui dissuadera les plus téméraires. Veillez à éviter le contact de l’huile avec votre vêtement au risque de le tâcher.
  • Les feuilles de laurier sèches posées de place en place dans le placard peuvent aussi être très efficaces.
  • L’odeur du bois de cèdre est une arme de dissuasion naturelle et efficace. L’huile essentielle de cèdre perturbe leurs récepteurs olfactifs et les huiles volatiles dégagées tuent les larves. Placez quelques gouttes d’huile sur une boule de coton ou quelques billes de bois de place en place. Ravivez l’odeur du cèdre en frottant doucement le bois à l’aide de papier de verre, l’effet olfactif diminuant avec le temps.
  • Faire sécher quelques feuilles de menthe, les enfermer dans un mouchoir en papier ou pochon en non tissé puis les placer sur les zones stratégiques d’une étagère.
  • Clou de girofle : placez dans l’armoire une orange piquée de clous de girofle. Les mites auront du mal à franchir la barrière !

Après une attaque

 

  • Videz placard et étagères puis nettoyez à fond meubles et vêtements.
  • Les mites ne supportent pas le froid. Placez un vêtement « à risque » protégé dans un sac hermétique quelques minutes au congélateur afin d’éradiquer mites et larves avant le lavage.
  • Au contraire, assainissez votre maille à la vapeur d’eau. Les mites ne résistent pas à la chaleur du jet de vapeur.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*