Comme tout autre activité manuelle ou artistique, la pratique du tricot exige rigueur et persévérance. De l’écharpe au pull à torsades, quelques étapes sont nécessaires.  Mais quelques clés peuvent aider les débutants à parfaire leur technique et arriver plus rapidement au résultat régulièrement attendu : un tricot régulier ou “une parfaite définition de point”.

 

Choix du type de laine

 

En fonction du résultat souhaité , le type de laine utilisée est essentiel . Comme expliqué en détail dans l’article de la rubrique Ressources, ,  il existe deux principaux types de laine dont le processus de transformation détermine le rendu final du projet :

  •  La laine cardée : La fibre est incontrôlée lors du cardage et irrégulière. Elle procure volontairement un résultat tricot rustique. Elle ravira les amateurs d’authenticité, de tricot au sens premier du terme et de naturel. Shelter de Brooklyn Tweed ou Lore de The Fibre Co sont des laines idéales pour les tricots d’extérieur, les pulls ou cardigans sources de chaleur. Elle conviendra aux tricoteurs débutants et aux adeptes du jacquard.
    Conseil : La laine cardée se régularise après un blocage humide.
  • La laine peignée dont la fibre a été lissée après cardage est ronde, brillante et régulière . Arbor de Brooklyn Tweed ou les fils Krea Deluxe par exemple procureront un résultat tricot très régulier, une matière dense et résistante. Le fil idéal pour tous les points texturés et les torsades. Un fil de choix pour les adeptes de la définition de point parfaite !
    Conseil :  Un projet réalisé avec un fil single (1 brin) sera moins régulier qu’en utilisant une laine à brins multiples. (4 ply, 8 ply…)

 Choix de la matière

 

Les fibres dites « poilues » comme le mohair ou l’alpaga seront par nature moins régulières, avec des épaisseurs et une densité variables du fil.
Le lin et la soie, matières glissantes et brillantes, procureront également un résultat tricot moins régulier, le glissant limitant le contrôle précis de la tension du fil maille après maille.  C’est aussi ce qui fait le charme et parfois l’effet recherché d’un pull d’été en lin, rustique et tout en transparence.
La laine issue des moutons mérinos est lisse, ronde , la fibre est longue et régulière. La meilleure option pour une définition de point idéale.

 

Choix des aiguilles

 

  • La matière :
    • Des aiguilles en métal facilitent le glisser des mailles et évitent ne serait-ce qu’une micro-déformation
    • Les aiguilles en bambou ou bois sont légères, aériennes mais retiennent davantage les mailles au risque de les déformer très légèrement .
  • La dimension :
    • privilégier les aiguilles circulaires 13 cm, plus légères. Le poids du tricot est réparti sur le câble des aiguilles et repose  sur les genoux. Les aiguilles droites obligent à supporter le poids du tricot avec les poignets. D’où fatigue musculaire et moins d’attention portée à la tension du fil.
  • Le diamètre :
    • L’échantillon, indispensable préalablement à la réalisation de tout projet, confirme le diamètre des aiguilles à utiliser, permet de comparer que les dimensions du carré obtenu coïncident avec celles préconisées sur le modèle et ainsi garantir les dimensions exactes du projet fini. Mais il permet également de contrôler le rendu de la laine et la régularité du point. Les marques de laine et les modèles de tricot précisent en général le nombre de mailles et de rangs nécessaires pour réaliser un carré de 10 x 10 cm.
      Si votre carré est plus grand et lâche , prenez des aiguilles plus fines d’1/2 voire d’1 mm
      Si le carré est trop ferme et petit, choisissez des aiguilles au plus grand diamètre
      D’une manière générale : tricot lâche = tricot irrégulier. Il est donc préférable d’opter pour un échantillon un peu plus ferme, le tricot n’en sera que plus régulier et le blocage humide permettra de fixer votre projet aux dimensions souhaitées.

Note : L’échantillon est généralement plus régulier que le projet, du fait du nombre de mailles réduit.

 

 Choix du point pour un tricot régulier

 

  • Le point mousse = point du débutant : il s’agit d’une suite de mailles à l’endroit, les rangs envers et endroits étant identiques. Tricoté en aller et retour, c’est un point régulier.
    ( le tricot circulaire alterne les rangs endroit et envers).
  • Le point de jersey est une alternance de rangs endroits et envers, difficile à régulariser lorsqu’il est tricoté en aller et retour :
    • plat et lisse,  le moindre défaut est immédiatement visible
    • le rang endroit est généralement plus serré, le rang envers plus lâche d’où une impression de vagues.

Conseil : utiliser une aiguille d’un ½ mm au-dessus pour tricoter le rang endroit  ou privilégiez les modèles en jersey circulaire ( le point jersey est une alternance de rangs à l’endroit)

  • Torsades :  la réalisation de torsades sans aiguille auxiliaire est tendance ! Cependant avec ou sans, veillez à ne pas déformer la maille en l’étirant et provoquer ainsi des irrégularités. D’une manière générale, moins on déforme la maille, moins elle est étirée, plus le tricot sera régulier.
  • Côtes 1/1 : Préférer les côtes torses et un diamètre d’aiguilles plus petit. Plus serrées, les bordures en côtes n’en seront que plus harmonieuses et régulières et aucun risque de déformation à l’usage.

Style de tricotage

 

Quelle que soit la méthode employée, continentale avec fil sur index gauche ou anglaise (fil sur index droit), une tension de fil régulière est déterminante pour le rendu final.  Pour optimiser le résultat et obtenir un tricot régulier,  le fil doit être tenu sur l’index et contourner l’aiguille pour former la maille sans lâcher les aiguilles.
Cette technique demande un peu d’entraînement mais on gagne en vitesse d’exécution, régularité et aisance.

 


Vitesse et précipitation

 

A défaut de plusieurs années d’expertise, tricoter vite et régularité ne vont pas de pair. Il est préférable d’apprendre à maîtriser gestes et tension du fil jusqu’à obtenir satisfaction. La cadence pourra alors être augmentée progressivement par la suite. Un tricot rapide exige un glissement rapide des mailles de l’aiguille gauche vers la pointe et inversement à droite, d’où risque de déformation des mailles.  Tricoter vite, c’est aussi contrôler plus difficilement la tension du fil sur l’index. Le tricot est aussi une question de pratique. Plus on tricote, plus le fini est régulier !
De même, le niveau de relaxation et de détente affectera nécessairement la tension du fil et le rendu final du projet.

Conseil : veillez à toujours mettre un projet en cours en attente en fin de rang .

Le blocage

 

Kit de blocage Cocoknits

 

 Le projet terminé, il reste donc à le bloquer, c’est-à-dire le fixer aux dimensions , harmoniser les points, lui donner de la souplesse.

  • Blocage humide : laissez tremper votre projet dans une eau à température ambiante au minimum 2 ou 3 heures, additionnée ou non d’un savon spécial laine sans rinçage. Essorez grossièrement sans torsion puis séchez dans une serviette éponge roulée sur elle-même. Épinglez le projet aux dimensions sur un tapis de blocage.
  • Blocage au fer à repasser : Moins efficace, il consiste à propulser un jet de vapeur sur l’ensemble de l’ouvrage en prenant soin au préalable d’intercaler un linge en coton fin.

 

 Please kindly find the English version of the post here :  7 points to a perfect stitch definition

 

Pour résumer, un tricot régulier c’est :

  • Une laine peignée mérinos 4ply
  • Des aiguilles circulaires en métal d’un diamètre légèrement plus petit (1/2 mm) que la recommandation du modèle
  • Du point mousse et contrôle de la tension en tenant le fil sur l’index
  • Relaxation, patience et pratique
  • Un blocage humide
Consultez notre boutique

 

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*